Accueil » 2020 » janvier

Archives Mensuelles: janvier 2020

Migration légale : un pas en avant ?

Nos partenaires d’ADIME Mali sont arrivés à Bruxelles aujourd’hui, de passage pour Paris ou se tiendra une réunion de la synergie EAE ASBL – ADIME France avec le partenaire malien d’ADIME Mali. C’est dire que le projet Migration légale qu’anime Ramata Fofana Michel marque un pas en avant.

Une délégation de l’EAE ASBL devrait se rendre à Paris la semaine prochaine pour une réunion tripartite.

À l’ordre du jour : le projet de rencontre à Bruxelles des maires maliens avec des maires et officiels belges pour examiner comment endiguer les migrations illégales et meurtrières.

War-Palara dans Mahagi…

Comme pour boucler la boucle, nous interrogeons War-Palara, ressortissant de cette chefferie, sur ce qu’ils pensent de leur devenir. Nous avons créer un groupe WhatsApp pour les amener à se rencontre librement…

« Ce grouge est créé pour mobiliser les ressortissants de War-Palara en vue de participer au développement intégral, intégré et endogène de notre chefferie.
Tout fils de War-Palara qui veut participer de manière concrète est invité à nous rejoindre au plus vite pour que War-Palara se mobilise tout entier pour tirer nos villages vers le haut, vigoureusement, même dans les conditions précaires que nous vivons au plan sécuritaire. »


Commençons par nous poser les questions suivantes :

  1. Quels sont nos problèmes de War-Palara qui nous paraissent ceux à résoudre illico ?
  2. Quels sont les objectifs que nous nous fixons pour solutionner ces problèmes ?
  3. Quelle stratégie, quel plan de travail, avons-nous déjà mis en oeuvre ou voudrions-nous adopter pour marcher vers ces objectifs ?
  4. À quels sacrifices consentons-nous pour y arriver sûrement et le plus rapidement ?

Ne perdons pas de temps : rachetons-le !

Grand Merci pour le souci que vous avez pour le développement intégral et intégré du Territoire de Mahagi et particulièrement ici la chefferie des War-Palara où est installé le Chef lieu même de ce Territoire. ANYOK PA WAR WANI KANI ? ANI EE 😂

https://chat.whatsapp.com/FiC4RX3HlYB1CsK3R7MPQc
Lien d’adhésion à partager aux war-palaris (?).
Pour gagner du temps, par où pourrions-nous commencer, même à deux, à soutenir, nous aussi, ce développement intégral, intégré et endogène de War-Palara ?
En effet, à deux, nous pouvons déjà beaucoup réaliser ! Par exemple :

  1. Chercher à connaître le ressenti des war-paralaris par rapport à la la problématique du développement.
  2. Définir ou clarifier ensemble avec eux les objectifs poursuivis ou à poursuivre.
  3. Monter ou consolider les stratégies de développement afin d’en assurer l’efficacité, la rentabilité et la robustesse.
  4. Mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation ou à la poursuite des projets.
  5. Mettre en place une veille, un observatoire du développement dans War-Palara.

Jukoth : quel point de départ ?

Les motivations populaires : production des choux à Adisi, par exemple…

L’initiatrice bruxeloise, Marie Rose Udubi Wiyajik

Jukoth : des fils se lèvent …

Des fils de la chefferie des Jukoth, dans le territoire de Mahagi, en RDC, viennent de nous confirmer leur volonté d’être partenaires de EAE ASBL.

Le projet initié par notre nouvelle associée de Bruxelles, Marie Rose Udubi Wiyajik, va donc prendre forme et se décliner suivant 4 axes prioritaires :

  • Le développement d’une industrie agroalimentaire
  • La modernisation de l’enseignement
  • La santé faisant appel aux technologies de pointe
  • La commercialisation des produits de terroirs

Jupugulo : les tôles sont là !

Deux salles de réunions…

C’est à Jupugulo que cela se passe. Deux salles sous ce toit sont à connecter au Web et au Cloud pour maîtriser son développement.


Une vue de côté, de profil… Avant que nous ayons une vue de l’espace.
Vu de face, nous entrevoyons déjà les deux portes…
Le bâtiment en construction : vu de loin…

Très rapidement, les 200×200 m2 seront totalement productifs !

Pour rappel, l’étape suivante c’est sont 25 salles de 6×8 m2/local pour les formations en technologies de pointe de l’électronique, de l’informatique, des télécommunications.

Ensuite, 58 locaux pour un complexe d’enseignement : la garderie, la maternelle, le primaire, le secondaire, l’universitaire.

Le prgramme n’est donc qu’à son début.

EAE ASBL remercie tous les bénévoles venus l’appuyer dans ce projet endogène.

Début de chantier à Jupugulo…

Après la prière, le travail.

Objectif de l’étape :

un bâtiment de 40 tôles, qui habritera deux salles connectées, de réunions, pour travailler collaborativement le projet du centre de nouvelles technologies de l’information et des communications de Jupugulo, CNTIC/Jupugulo.

Étape suivante :

25 locaux qui serviront de bureaux et de salles de cours du CNTIC/Jupugulo.