– politique de confidentialité –

EAE ASBL a à coeur de protéger votre vie privée, depuis sa création en 2002, à Bruxelles.
Nous ne vous demandons que les informations strictement nécessaires à la gestion professionnelle de nos relations directes à vous ; dans le cadre de nos activités en tant qu’Association Sans But Lucratif (ASBL) de droit belge. Pour cela, nous nous soumettons volontiers à toutes les exigences du Réglement Général sur la Protection de Données (RGPD).
Les données que vous nous fournissez ne sont jamais transmis aux tiers, sous quelque prétexte que ce soit : pas meme à nos partenaires ; sauf sur votre demande expresse.
Vous avez le droit de demander et d’obtenir que soit corrigées les données erronées qui se seraient malencontreusement glissées dans notre base de données sur vous. Il suffit pour cela nous joindre par e-mail, par fax ou via le formulaire de contact de ce portail. Avant de procéder aux modifications, nous nous faisons le plaisir de vérifier que la demande vienne bien de vous et pas d’un tiers.
Nous travaillons à bureau fermé : il est donc inutile de faire le déplacement à notre adresse sinon que pour déposer un courrier ou un colis.

Ainsi fait à Bruxelles, le 2 avril 2020.

EAE ASBL
Avenue Mutsaard 75/1

1020 BRUXELLES

+32 486 741 704 (mobile, Skype et WhatsApp)
+32 2 476 19 72 (fixe et fax – au 5ème coup !)
eae.asbl@eaeasbl.com
https://eaeasbl.com/contact

Administrateur principal : Paluku-Atoka Uwekomu

Oignons : premier sarclage..

Vidéo mi gier mir acel.

EAE ASBL/Beni : une résurrection

C’est d’une résurrection qu’il faut parler. Créée par Justin Agenorwoth Acira, reprise par Junior Vusindi Athom’s, puis Claris Muhasa et enfin remise en route par Paluku-Atoka Uwekomu, assisté de Nathy Kavugho (intéressée, non inscrite sur nos listes) et Isaac Kasereka Vusara, récemment inscrit sur nos listes, la succursale de Beni renaît, sort de la cendre…

Quatre projets sont déjà sur la table de travail où un certain Moïse Paluku Vusala est attendu, dans les semaines qui viennent, pour prêter main forte à Isaac et une forte équipe de femmes conduite par Nathy (plus d’une quarantaine de femmes qui hésitent encore pour s’inscrire comme membres de l’EAE ASBL/Beni), Dieu voulant.

  1. Agroalimentaire. Une location de 4 à 5 ha de terre vers Bundji est entrevue.
  2. Viande. Promouvoir la production et la consommation de la viande dans la région, dans le pays, est ce que vise l’EAE ASBL.
  3. Poussins. Ce projet rejoint le projet Viande.
  4. Entrepreunariat féminin. Nathy Kavugho Mwenge, intéressée par le projet EAE ASBL, organise déjà un groupe de 41 femmes, presque prêtes à rejoindre EAE ASBL/Beni.

Ces projets seront bientôt développés au fur et en mesure de leur murissement ; pour contaminer !

Mandro et viande de qualité…

Que les ituriens ne se plaignent pas de ne pas avoir de assez de viande à consommer à des prix raisonable. En effet, EAE ASBL a résolu de venir aux côtés des ituriens avec un projet Viande qui veut promouvoir la production et la consommation locales de la viande bovine.
Cette photo qui nous parvient de l’Ituri (phénomène CODECO), nous montre qu’il soit possible d’élever des vaches vendables à un poids de 400 à 800 kg, en améliorant l’entretien des fermes et d’entrevoir même l’exportation plus massive de la viande vers le reste du monde et plus seulement en direction de Kinshasa.

La femme de Jupugulo à l’honneur…

Mego mi jupugulo oye !!!

Ces mères travaillent à bâtir, à commencer, leur champ collectif, leur champ-école de demain, avec EAE ASBL.

Faute de disposer d’un financement public, nous leur prêtons sans intérêt une collation de moins de 0,20 €/jour/partenaire et la sémence !

À la récolte d’oignons de janvier 2021, nous dresserons le bilan ensemble. Toute la production sera leur !

Nos projets Genre et Entrepreneuriat débutent à Beni !

Au centre et en avant plan, en tricot mauve, c’est notre collaboratrice, Nathy Javugho Mwenge, de Beni, qui se bat pour l’émergence des femmes volontaires, mais aux ressources financières quasi inexistantes.

EAE ASBL veut aider ses femmes à mobiliser, à trouver de l’aide chez nous, dans l’UE aussi.

Bon début aux 28 femmes déjà engagées et animées par Nathy.

Jupugulo. Après le labour : l’ameublement du sol.

La photo vient enfin de nous parvenir, grâce aux deux smartphones achetés par les Atuka (Atoka) de Bruxelles à EAE ASBL/Jupugulo.

Ce prêt, sans intérêt, sera, intégralement, remboursé à la récolte attendue pour janvier 2021.

EAE ASBL n’aide pas : elle crée des partenariat gagnant-gagnant !

Un smartphone à la disposition de Can Ber Ku Paru

L’ASBL Can Ber Ku Paru, des femmes cultivatrices de Jupugulo, vient de recevoir un smartphone avec Skype, WhatsApp et Online Mecrosoft 365, de EAE ASBL/Bruxelles, pour désormais être connecté en H24.

C’est une grande avancée vers l’ouverture au monde de Jupio qui travaillent de cœur avec EAE ASBL.

Le choix et l’achat du matériel est l’œuvre de Jean Cwinya’ay Ukumu de SOBDC, un des partenaires d’EAE dans le territoire de Mahagi.

L’agroalimentaire à Jupugulo

C’est une première.

EAE ASBL cultive cette fois-ci son propre champ, Jupugulo, en RDC. 2 ha sur les 4, obtenus en gestion de l’AIC, l’Africa Inland Church, sont en plein labour pour y planter, piquer, des oignons. Les travaux ont démarré ce matin à 8h30. Des images et des audio du lancement sont présentés ci-dessous.

Objectifs :

  1. Créer un source d’auto-financement.
  2. Éradiquer le chômage dans Jupugulo et ses envrions immédiats.
OrdreDébutFinJoursLibelléUGXEUR€/j/persObjectif2070-1€/persObjectif2070-2
131/08/202002/09/20202Labour.540000,00     123,56 € €    0,37 €             150,00 
203/09/202005/09/20202Rémuage ou ameublement du sol.200000,00        45,76 € €    0,14 €             150,00 
306/09/202006/09/2020015 bandes x 75 000 UGX/bande : achat des plantules.1125000,00     257,41 €   
407/09/202009/09/20202Repiquage.200000,00        45,76 € €    0,14 €             150,00 
522/09/202024/09/202021er sarclage 200 000 UGX.200000,00        45,76 € €    0,14 €             150,00 
607/09/202009/09/202022ème sarclage 200 000 UGX.200000,00        45,76 € €    0,14 €             150,00 
723/10/202025/10/202023ème sarclage 200 000 UGX.200000,00        45,76 € €    0,14 €             150,00 
810/11/202012/11/202024ème sarclage 200 000 UGX.200000,00        45,76 € €    0,14 €             150,00 
915/12/202021/12/20206Récolte.200000,00        45,76 € €    0,06 €             150,00 
1031/08/202021/12/2020112Somme des dépenses telles que annoncées.3065000,00     701,29 €   €    6,38       12.133,33 €
1115/12/202021/12/20206Recette attendue : 1500 kg x 2500 UGX/kg3750000,00     858,03 €   €    7,80       12.133,33 €
1215/12/202021/12/20206Bénéfice : baisse de 1 375 000 UGX à 685 000 UGX !685000,00     156,73 €   €    1,42       12.133,33 €
1315/12/202021/12/20206Bénéfice en pourcents sur 112 jours22%22%   
Bénéfice annuel correspondant en cas de réinvestissement93%93%   

Du COVID-19 vers un enseignement nouveau !

Enseignement prioritairement à distance. Rencontre en laboratoire ou sur les lieux de stages pour des mises au point indispensables. Augmentation du volume de la matière expédiée par année : accroissement du bagage théorique, des compétences professionnelles et de l’éthique nationale. Accessibilité à un public actuellement exclu. Contrôle plus objectivé, rapide, complète, en temps réel de la qualité du livrable. Formation des tous le personnel enseignant et auxilliaire à l’enseignement prioritairement assuré en ligne et susidièrement en classe et sur site. Meilleure implication de la population au processus de la promotion de l’enseignement supérieur et universitaire par un volet modernisation de la habitat familial.

Deux mois de travail avec les experts de l’enseignement supérieur et universitaire à travailler 24/24 pour le montage d’un projet de transition vers l’informatisation de l’enseignement. C’est donc une transformation radicale que nous proposons à la RDC et dont le coût comprendra essentiellement :
un ordinateur, une tablette et un smartphone pour tout apprenant, enseignant ou auxilliaire de l’enseignement, renouvellés tous les 3 ans ;
Un renforcement de l’équipement des ménages pour rendre confortable l’apprentissage à domicile, de la bibliothèque ou dans les installations de l’institution d’enseignement.

Quel est le coût estimé de tout ceci ? 1600 $ par an, par apprenant, par membre du personnel de l’université ou de l’enseignement supérieur. Pour une grande université à 15.000 apprenants, par exemple, cela ne fait que 24.000.000 €, pris en charge totalement par les parents ; éventuellement, sous forme d’un crédit garanti par l’État !

Sponsoriser le CFC/Butembo

Avec le déconfinement, le Centre de Formations et de Conférences de EAE ASBL/Butembo, le CFC/Butembo, se trouve sponsorisé par le président de l’EAE ASBL.

Un SIM, un abonnement Vodacom mensuel de 480 $ sur deux ans sont offert pour commencer une 5ème session de formation en audio (provisoirement) en gestion de projets de développement local. Le cours passera définitivement à la vidéo sous Zoom ou Skype et sur grand écran, dès que possible.

La formation aura lieu du lundi au vendredi, de 17h30 à 18h30. Elle sera pratique. Les apprenants travailleront sur des projets réels de l’EAE ASBL à démarrer ou à continuer dans Butembo de manière professionnelle. Elle sera assuré par nous-mêmes pour une durée de deux ans.

Une attestation de fréquentation sera délivrée pour ceux qui auront participé à hauteur d’au moins 70% de temps. Un certificat du programme le sera à ceux qui défendront avec succès le dossier complet du projet géré sur les deux ans !

Mademoiselle Gloria Kanyere Bakyahulene secondera Monsieur Claude Kasereka Nzilamba dans la gestion du projet.