Accueil » Projets » Projet global

Projet global

NOTRE VISION

des échanges fluides, intenses, pertinents, transparents, satisfaisants pour tous les peuples d’Afrique et d’Europe

 

Chapitre Le projet global
1

Participer activement au développement des échanges – de toute nature – entre l’Afrique et l’Europe

Motivations, idéal, buts, objectifs et méthodologie

Nos motivations

Un idéal de développement de l’Afrique et de l’Europe :
Le désir de voir les échanges entre l’Afrique et l’Europe se développer en débit, en qualité, en fluidité, en pertinence.

Civisme :
Participer au développement de nos peuples.

Devoir moral :
Une reconnaissance envers nos sources et nos alliés.

Notre idéal

Les échanges entre l’Afrique et l’Europe sont totalement satisfaisants pour les peuples d’Afrique et d’Europe.

Nos buts

–       Tous les secteurs sont pris en comptes : la politique, l’économique, la culture, le social, la science, la technologie…

–       Les données statistiques relatives aux échanges sont parfaitement cohérentes et satisfaisantes pour tous.

–       Chaque peuple impliqué se sent totalement respecté.

Nos objectifs

–       participations ou contributions à la création de nouveaux canaux d’échanges ;

–       contributions à amélioration des échanges existants : volume, qualité, fluidité ;

–       créations de nouveaux types d’échanges ;

Méthodologie

–       Etats de lieux.

–       Situations insatisfaisantes.

–       Solutions possibles, acceptables, adoptées.

–       Evaluation des niveaux de satisfactions, de l’étendue des impacts.

 

 

Chapitre La stratégie globale
2

Historique, réalisation, donateurs, partenaires, défis

Historique

–       2000 : création de l’APECB ASBL.  Objectif : aider les étudiants congolais en Belgique connaissant des difficultés pour finaliser leurs projets d’études.

–       2010 : nouvelle orientation, nouvelle dénomination, EAE ASBL : participer à l’intensification et à la purification des échanges, de toute nature, entre l’Afrique et l’Europe pour le bien-être des peuples de ces deux entités.

Réalisations, services proposés

–       Job étudiant dans la distribution de publications dans la ville de Bruxelles et dans le transport du petit colis.

–       Aide à l’analyse et à l’évaluation des projets d’ASBL ou d’ONG.

–       Formations en informatique et en langues.

–       Aides administratives diverses.

Partenaires et donateurs, privés et publics visés

–       Tous les citoyens africains et ressortissants de l’Union Européenne ;

–       Les ONG et les ASBL ;

–       Les organismes de financement privés et publics, les Etats et les collectivités locales.  Banques, assureurs, entreprises commerciales, organismes caritatifs, sponsors divers…

Défis pour 2010

Table 1 : Matrices des contributions de l’EAE ASBL au développement des échanges entre l’Afrique et l’Europe

Domaines Politique Economie Social Technologie Science Culture Santé
Canaux
Types
Volumes
Qualités
Fluidités

 

 

Chapitre La politique
3

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

 

Pourquoi

Un besoin de développement des peuples, de respect entre nations, de lutte contre toute forme de dictature et de néo-colonialisme, d’humanisme.

Comment

Facilitation du dialogue.  Nous attendons jouer le rôle d’interprètes là où nous pouvons être utiles.

Dans le strict respect des choix des peuples et des nations.

Par une action auprès de nos compatriotes européens.

Par une intervention auprès de nos frères africains.

Pour qui

L’EAE attend agir pour l’intérêt de l’Afrique et de l’Europe premièrement.

La prise en compte du contexte mondial ne devra pas nous éloigner du but : des échanges améliorés entre l’Afrique et l’Europe.

Par qui

Les participants aux projets EAE : membres effectifs.

Partenaires privés, institutionnels et publics de l’EAE : individualités, ONG, sociétés, localités, régions, Etats…

 

 

Chapitre L’économie
4

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

 

Pourquoi

Le besoin d’une exploitation responsable de nos ressources.

De nombreux conflits hégémoniques récurrents entre peuples : un besoin d’harmonisation des intérêts de façon durable.

Comment

Une identification, monstration des intérêts des uns et des autres.

Une sensibilisation au développement par projets.  Une plus grande publicité des réalisations des uns et des autres.  Une formalisation accrue de l’économie.

Une pédagogie de la gestion de projets, dans l’optique d’une compétitivité plus accrue, dans une démarche de globalisation.

Par une action simultanée sur la production, la transformation, la commercialisation et la consommation, des biens et des services.

Par des actions concrètes, de terrain, en Afrique comme en Europe.

Pour qui

Les peuples d’Afrique et d’Europe.

Par qui

Les opérateurs économiques formels et informels.

Avec une participation active de l’EAE ASBL dans le processus des facilitations.

Chapitre Le social
5

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

Pourquoi

–       Parce que nous estimons qu’il y a encore beaucoup à faire quant à la réorientation de nos politiques sociales ; notamment en matière de valorisation du travail.

–       Parce que nous pensons qu’il y a encore nécessité d’impliquer d’avantage les intéressés directs.

–       Le besoin d’une plus grande transparence et d’une plus grande efficacité dans la gestion du patrimoine collectif.

Comment

–       Une sensibilisation des collectivités à une plus grande participation par la présentation des solutions non encore exploitées ou encore mal exploitées.

–       La mobilisation des ressources nécessaires à la réalisation des projets dans des cadres plus transparents impliquant plus les concernés.

–       La participation à une évaluation de plus en plus complète des projets en phase d’exécution et en phase de clôture.

–       L’accentuation de la responsabilité : des groupes cibles de projets et de partenaires.

–       Par un accroissement des capacités des groupes en situation d’inconfort.

Pour qui

–       Pour les groupes locaux ou pour les collectivités locales d’Afrique et d’Europe.

Par qui

–       Par une plus grande implication des premiers intéressés en contacts direct avec les partenaires définitifs.

–       Par une exploitation intelligente des ressources existantes en Afrique ou en Europe.

Chapitre La technologie
6

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

Pourquoi

–       Beaucoup de peuples utilisent encore des technologies désuètes avec comme conséquence une compétitivité médiocre.

–       Beaucoup d’entre ces peuples ont encore une vision très restreinte de la technologie.

Comment

–       Une pédagogie technologique adaptée et continuellement réajustée à l’évolution de la technologique.

–       Une exploitation plus responsable des ressources technologies éprouvées.

–       Un développement continuel des technologies locales, tenant compte de la globalisation de l’économie.

–       En évitant toute négation des choix technologiques des peuples.

–       Partir de points d’utilisation.

–       Par une collaboration entre les utilisateurs et les inventeurs.

–       Les acteurs du développement local, les localités, les régions, les Etats.

Pour qui

–       Pour les utilisateurs des technologies jugées inadaptées.

–       Pour les inventeurs.

Par qui

–       Les utilisateurs.

–       Les inventeurs.

–       Les partenaires : organismes de financement.

Chapitre La science
7

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

Pourquoi

–       Beaucoup de misères trouvent encore leur origine dans l’ignorance du plus grand nombre.

–       Des opportunistes de tout bord basent leur politique, leur stratégie sur l’exploitation intensive de l’ignorance des peuples.

Comment

–       La proposition d’un développement de centres d’instruction privés et publics de qualité et adaptés aux besoins des apprenants en savoir, savoir être et savoir faire.

–       Une étude judicieuse de l’interaction entre l’instruction, la démocratie, le développement.

–       En collaboration avec les Etats qui ont inscrit l’enseignement dans leur politique de lutte contre le mal-être, le sous-développement.

–       Penser à étendre, là où faire se peut, les échanges à d’autres connaissances jusqu’ici inexploitées.

–       Les écoles, les centres de recherches, les instituts, les universités.

–       Toutes les localités librement impliquées, investies.

Pour qui

–       Les  collectivités ou groupes impliqués.

–       Les Etats engagés.

Par qui

–       Les entités demandeuses de savoir et celles fournisseuses de savoir.

–       Les Etats ayant en souci de pourvoir leurs populations ou de fournir à d’autres populations un savoir de qualité, des connaissances de pointes.

 

 

Chapitre La culture
8

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

Pourquoi

–       L’Afrique et l’Europe sont des mosaïques de cultures qui se recoupent et divergent en plusieurs points ; se constituant en sources de conflits, de division.  Les politiques culturelles des Etats ne tiennent pas encore assez compte de cette réalité dans l’organisation de leurs territoires respectifs.

–       Plusieurs formes de dictatures et de dominations subsistent et qu’il faut résoudre dans la sérénité, mais aussi le plus rapidement possible pour dissiper les frustrations, les rancœurs les animosités.

Comment

–       Dans un esprit humaniste, s’engager à résoudre les conflits entre cultures, là où faire se peut.

–       Travailler à la mise en place d’un système de respect plus accrus des peuples et au soutien à ceux qui sont brimés.

–       Participer à une éducation qui permettent aux différents peuples de se connaître d’avantage, dans ce qu’ils ont de partagé et dans ce qu’ils ont de distinctif.

–       Etudier la nature des échanges susceptibles de réduire les écarts et de valoriser  davantage les points communs.

–       Auprès des nations et des Etats d’Afrique et d’Europe.

–       Dans une ouverture aux valeurs du reste du monde.

Pour qui

–       Pour un mieux de la communication entre peuples et dans leur coexistence.

–       Pour le bénéfice des peuples vivant encore dans l’esclavage ou la colonisation culturels.

Par qui

–       Les hommes de la culture…

–       Les peuples qui désirent partager leurs cultures avec d’autres peuples ou apprendre les cultures de ces derniers.

 

 

Chapitre La santé
9

pourquoi, comment, où, pour qui, par qui ?

Pourquoi

–       L’Afrique soufre cruellement d’une insuffisance d’infrastructure et de personnel de santé qualifié.

–       Certains pays européens restreignent pendant ce temps l’accès à la profession médicale en raison d’une surabondance de médecins.

Comment

–       Participer à la création des conditions favorables à un surplus d’échanges dans le domaine de la santé : infrastructure, équipement, personnel, financement…

–       Inciter les pays d’Afrique à profiter de l’expertise européenne pour former leurs futurs médecins et paramédicaux.

–       Susciter des collaborations nouvelles entre les centres de recherches médicales.

–       Ouvrir des marchés nouveaux aux industries pharmaceutiques européennes et permettre l’accès aux produits de qualité en Afrique.

–       Les zones rurales en Afrique, les centres de recherches universitaires et les industries pharmaceutiques à la pointe de la technologique en Europe.

Pour qui

–       Pour les malades en Afrique, les médecins et paramédicaux en Europe.

–       Les centres de recherches dans les techniques biomédicales de pointe et les industries pharmaceutiques.

Par qui

–       Les centres de santé, les collectivités locales, les industriels, les centres de recherches biomédicales…

–       Les ministères en charge de la santé dans les pays engagés dans des échanges dans le domaine de la santé.

–       Les institutions internationales qui financent les programmes d’amélioration de la santé publique.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :