ITP

Projet ITP

Institut des Technologies Pointes

Sa nature

  • L’Institut des Technologies de Pointe est un projet proposé à l’EAE ASBL par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu et qui est décrit ici, dans sa version originelle.
  • Le projet est dénommé Institut des Technologies de Pointe, ITP, en abrégé.

Son objectif

  • La participation de l’EAE ASBL au développement local, par l’offre d’un enseignement centré sur les technologies de pointes dans des domaines que la localité décide de développer en son sein pour accroître sa productivité et sa compétitivité au plan international, est effective.
  • La localité est tirée vers le haut dans le domaine de l’enseignement technologique.
  • L’ignorance, l’incompétence et l’incivisme sont combattus.
  • Dans une localité qui vit dans l’arriération technologique, l’institut offre aussi un enseignement dans les technologies conventionnelles, dans une vision universaliste, en vue de préparer la localité à s’investir dans les technologies de pointe.
  • La prise en charge de l’apprenant est total : cours, exercices, travaux pratiques, contrôles des acquis, visites des sites technologiques modèles, stages, restauration, transport académique, sport, loisir, matériel académique, assurances responsabilité civile-maladie-invalidité-accident.
  • Les formations de proximités dans les technologies de pointe sont désormais accessibles dans la localité.
  • Des projets pilotes sont démarrés à Kinshasa – en collaboration avec USODIF ASBL, à Kisangani, à Dakar et dans toute autre localité candidate, d’ici le 1er septembre 2016.
    • Jusqu’à ce 4/11/2017, ces villes s’avèrent ne pas être prêtes pour accueillir le projet.
    • Ce 16 février 2018, nous venons de relancer le projet ITP/Kinshasa, en collaboration avec USODIF ASBL, par une mise à jour des coûts.
  • L’offre, ce 4/11/2017 novembre, à la ville de Butembo, d’intégrer le projet pour un démarrage de cours le 2 mai 2018.
    • Au 17 février que nous sommes, Butembo n’est toujours pas encore avancé dans sa préparation pour accueillir le projet.
  • Démarrer l’ITP virtuel.  L’apprenant et l’enseignant sont recrutés en ligne et échangent leurs connaissances, expériences, expertises et éducation en ligne.  L’enseignement présentiel n’interviendra que lorsqu’une localité investira dans les infrastructures requises.
  • Toutes les technologies de pointes sont admises à l’ITP : pour autant que l’offre et la demande d’enseignement se rencontrent parfaitement.

Sa stratégie

  • Mobiliser tous les efforts dont la localité est capable pour développer un projet endogène d’enseignement des technologies de pointes pertinentes, utiles.
  • Le bénéficiaire paie : la mobilisation des ressources doit donc commencer dans la locolité.  Le coût estimé de l’ITP pour l’étudiant est de 1600 €/an en RDC et 15.000 €/an à Bruxelles.
  • Viser la première place mondiale dans la délivrance d’enseignements dans les technologies retenues et dans les sciences afférentes.
  • Vérifier la qualité de l’enseignement délivré par l’incitation des apprenants et des enseignants à décrocher des certificats industriels systématiquement auprès de grands industriels des secteurs concernées par les technologies.  Exemples : Microsoft, Cisco, IBM.
  • La prise en charge totale du projet par les apprenants et pour les apprenants.

Ses ressources

  • Des apprenants
    • Les élèves finalistes du secondaires du terroir.
    • Les diplômés du supérieur qui voudraient avoir des certificats industriels.
    • Les adultes, détenant un diplôme du secondaire et qui recherchent de nouvelles qualifications pour l’emploi.
  • Des enseignants
    • Docteurs dans leurs domaines respectifs, eux-mêmes détenteurs de certifications industrielles dans leurs domaines respectifs.
    • Titulaires de cours de leurs domaines.
    • En charges des travaux dirigés.
    • Animateurs des exercices pratiques.
    • Conducteurs des visites afférentes.
    • Effectivement engagés dans la recherche technologique.
  • Les aides publiques ou privées éventuelles
    • Matériel.
    • Logiciel.
    • Subsides, fonds : salaires et fonctionnement.
    • Infrastructure.
  • Participations aux frais des activités organisés par l’ITP
    • Les apprenants, leurs parents : sous forme d’acquittement de minervaux.
    • Dons au projet, en nature ou en argent, provenant des sponsors.
    • Legs.
    • Subsides publiques.
    • Prêts ou crédits bancaires.
    • Investissements privés.
    • Une partie des cotisations des membres de l’EAE ASBL.
    • Rentrées générées par des activités organisées par l’EAE ASBL, par les apprenants et enseignants de l’EAE ASBL.
  • Partenaires
    • ONGD.
    • ASBL.
    • Eglises.
    • Institutions de l’enseignement public et de l’enseignement subventionné.
    • Industriels des secteurs de la recherche et de la production dans les technologies de pointe.

Ses coûts

  • Dans l’UE, la prise en charge totale est estimée actuellement à 15.000 €/an/apprenant, pour autant qu’il y ait un minimum de 20 apprenants dans la ville (300.000 €/an/technologie/site, dans la version présentielle).
  • Pour l’Afrique, la prise en charge totale est estimée à ce jour à 1.600 €/an/apprenant, pour autant qu’il y ait 150 inscrits au moins dans la localité (240.000 €/an/technologie/site, dans la version présentielle).
  • Le coût approximatif de l’enseignement en ligne : 5200 €/an/apprenant, quelque soit la zone géographique, pour autant qu’il y ait 10 inscrits par groupe : l’apprenant reçoit la documentation, participe à 4 heures de cours en ligne par jour, du lundi au vendredi, sauf les jours fériés chez l’enseignant, dans la plage horaire de son choix, 3 mois sur 4.  Cette formule exige une connexion des apprenants à l’Internet en haut-débit fiable.

Son financement

  • Le bénéficiaire direct : l’apprenant, sous forme d’une participation aux frais !
  • Tous ceux qui se disposent à contribuer au développement de leurs localités respectives (Sponsors).
  • Les amis et partenaires divers (Industriels, États, parents…), qui ont intérêt à ce que la localité se développe technologiquement.
  • Les cotisations des membres de l’EAE ASBL (Dans une infime mesure).
  • Prêt bancaires.

Inscription

  • S’inscrire comme apprenant (Le lien vers le formulaire d’inscription apparaîtra ici.).
  • S’inscrire comme enseignant (Le lien vers le formulaire d’inscription apparaîtra ici.).
%d blogueurs aiment cette page :