Accueil » Projets » Mines

Mines

Le projet Mines de l’EAE ASBL veut s’attaquer à des fléaux qui ruinent nos pays de l’UE et de l’Afrique.  Ce sont la vente illicite des métaux et minéraux précieux, le chômage et la pauvreté des exploitants artisanaux.  Des États sont ruinés, des citoyens sont exploités, tués et opposés les uns aux autres, sous le regard hagard de tous

Nos objectifs

  1. Le commerce des matières précieuses est licite, sécurisé, intensifié, rentable ;
  2. Les ressources nationales précieuses ne sont plus pillées ;
  3. La redistribution des bénéfices tirés des ventes entre les acteurs du secteur est juste et équitable ;
  4. Le capital d’un exploitant ou d’une structure d’exploitants artisanaux de matières précieuses est d’au moins 1.000.000 € à la suite des fédérations de ressources ;
  5. Tous les artisanats locaux de matières précieuses sont engagés dans un processus d’industrialisation pour optimaliser leur travail ;
  6. Le salaire net minimum appliqué dans le secteur est de 7,5 € par heure de travail, le salaire brut minimum est de 19,50 € ;
  7. Les services de douane et de fisc nationaux sont des plus transparents, justes et perfectionnés du monde, dans les pays où nous sommes présents ;
  8. Les vendeurs et les acheteurs sont mis en contacts directs, sans intermédiaires ;
  9. Toutes les transactions sont sécurisées, assurées correctement.

Méthodes de travail

  1. Mise en contact direct du vendeur et de l’acheteur au travers de contrats clairs, précis, circonstanciés et personnalisés, assortis de garantis pour le vendeur comme pour l’acheteur ;
  2. Rien ne bouge d’un pouce tant que tous les papiers officiels ne sont pas encore en ordre ;
  3. Établissement des relations professionnelles, sûres, amicales, mutuellement respectueuse et de confiance ;
  4. Professionnalisation, formalisation, simplification et sécurisation des procédures ;
  5. Virtualisation de tous les bureaux pour : simplifier et sécuriser ;
  6. Protection maximale des vendeurs, acheteurs, transporteurs, financiers, fonderies et entrepôts ;
  7. Utilisation de la langue commune aux contractants ;
  8. Information correcte, complète et impartiale des partenaires ;
  9. Redistribution des dividendes des affaires au prorata des engagements pour responsabiliser les acteurs, créer une culture forte et capitaliste de la justice sociale.

Acteurs, rôles et inscription comme partenaire EAE ASBL

  1. Les États (administrations) – délivrance des papiers officiels, contrôles du respect de la loi et des réglementations, sanctions des délits ;
  2. Les vendeurs – ramassage, extraction, pour vente, des minerais ou minéraux bruts : devenez notre partenaire société ou notre partenaire indépendant ;
  3. Les acheteurs – nos acheteurs sont ceux qui achètent les métaux purifiées ou les minéraux traités, précieux, au prix de la bourse, directement des vendeurs du bruts, sans intermédiaires ;
  4. Les transporteurs – acheminement des matières précieuses du producteur et à la fonderie, de la fonderie à l’acheteur ou lieu de stockage, du lieu de stockage au lieu de consommation, en offrant une assurance sur la valeur marchande du bien ;
  5. Les négociants – les acheteurs-revendeurs font aussi désormais partie de notre clientèle ;
  6. Les fondeurs – séparent des éléments ou composants du brut, les purifient et éventuellement, le vendent, au prix de la bourse, pour le compte du vendeur ;
  7. Les financiers – financent des opérations de vente de la matière précieuse de bout en bout ou partiellement, partage des dividendes avec le vendeur : devenez partenaire financier du projet Mines de l’EAE ASBL ;
  8. Nos membres – établissent des contacts, professionnellement, préparent des contrats, des conventions, prodiguent des conseils, veillent à la protection des intérêts des vendeurs, des acheteurs, des transporteurs, des fonderies, des sociétés d’entreposage.

Quel est le cours, le prix de votre or pur ?  Ceci est un exemple !  Nous traitons les affaires se rapportant à tous les minerais et minéraux non-radioactifs !

Partenaires de l’EAE

Seuls

  1. les vendeurs,
  2. les acheteurs,
  3. les financiers (banques)
  4. les négociants officiellement reconnus ou
  5. les fonderies

peuvent devenir partenaire de notre association.

Il faut penser notamment à :

  1. être une entreprise reconnue dans son pays ;
  2. n’être ni un commissionnaire ni un comptoir d’achat ou de vente ;
  3. avoir tous les papiers officiels qui autorise l’exercice de sa profession en ordre ou être disposé à en acquérir ;
  4. fournir tous les documents nécessaires pour conclure des transactions conformes aux lois des états impliqués ;
  5. être une fonderie accréditée auprès de son États, techniquement capables, éthiquement de bonne réputation ;
  6. nous contacter, personnellement à notre siège ou à la succursale la plus proche de soi pour tout renseignement complémentaire ;
  7. ce que nous permettons au producteur primaire de gagner 2 à trois fois plus que ce qu’il gagne aujourd’hui tout en s’acquittant de toutes ses obligations légales ; c’est-à-dire, tout en enrichissant son pays et en créant des relations de confiance entre nos peuples ;
  8. ne jamais déplacer son bien avant que tous les papiers ne soient parfaitement et complètement en ordre, sous quelque prétexte que ce soit, ni passer par des intermédiaires arnaqueurs connus de longue date ou encore inconnus de soi.

Documents typiquement attendus des entreprises congolaises

  1. Autorisation d’exploitation,
  2. Autorisation d’exportation,
  3. Registre de commerce,
  4. Le titre de propriété de la marchandise,
  5. Passeport ou de la carte d’identité (électeur) du gérant,
  6. Facture pro-forma adressée à l’acheteur,
  7. Certificat d’expertise et d’évaluation de l’or,
  8. Bulletin d’analyse,
  9. Certificat d’origine à l’exportation,
  10. Déclaration de sortie définitive,
  11. Lettre de transport aérien (LTA) avec assurance de la valeur du bien.
%d blogueurs aiment cette page :