Accueil » 2020 » octobre

Archives Mensuelles: octobre 2020

Oignons : premier sarclage..

Vidéo mi gier mir acel.

EAE ASBL/Beni : une résurrection

C’est d’une résurrection qu’il faut parler. Créée par Justin Agenorwoth Acira, reprise par Junior Vusindi Athom’s, puis Claris Muhasa et enfin remise en route par Paluku-Atoka Uwekomu, assisté de Nathy Kavugho (intéressée, non inscrite sur nos listes) et Isaac Kasereka Vusara, récemment inscrit sur nos listes, la succursale de Beni renaît, sort de la cendre…

Quatre projets sont déjà sur la table de travail où un certain Moïse Paluku Vusala est attendu, dans les semaines qui viennent, pour prêter main forte à Isaac et une forte équipe de femmes conduite par Nathy (plus d’une quarantaine de femmes qui hésitent encore pour s’inscrire comme membres de l’EAE ASBL/Beni), Dieu voulant.

  1. Agroalimentaire. Une location de 4 à 5 ha de terre vers Bundji est entrevue.
  2. Viande. Promouvoir la production et la consommation de la viande dans la région, dans le pays, est ce que vise l’EAE ASBL.
  3. Poussins. Ce projet rejoint le projet Viande.
  4. Entrepreunariat féminin. Nathy Kavugho Mwenge, intéressée par le projet EAE ASBL, organise déjà un groupe de 41 femmes, presque prêtes à rejoindre EAE ASBL/Beni.

Ces projets seront bientôt développés au fur et en mesure de leur murissement ; pour contaminer !

Mandro et viande de qualité…

Que les ituriens ne se plaignent pas de ne pas avoir de assez de viande à consommer à des prix raisonable. En effet, EAE ASBL a résolu de venir aux côtés des ituriens avec un projet Viande qui veut promouvoir la production et la consommation locales de la viande bovine.
Cette photo qui nous parvient de l’Ituri (phénomène CODECO), nous montre qu’il soit possible d’élever des vaches vendables à un poids de 400 à 800 kg, en améliorant l’entretien des fermes et d’entrevoir même l’exportation plus massive de la viande vers le reste du monde et plus seulement en direction de Kinshasa.

La femme de Jupugulo à l’honneur…

Mego mi jupugulo oye !!!

Ces mères travaillent à bâtir, à commencer, leur champ collectif, leur champ-école de demain, avec EAE ASBL.

Faute de disposer d’un financement public, nous leur prêtons sans intérêt une collation de moins de 0,20 €/jour/partenaire et la sémence !

À la récolte d’oignons de janvier 2021, nous dresserons le bilan ensemble. Toute la production sera leur !