La boisson sucrée : c’est protestant !

À Ugalu, grâce à EAE ASBL, la population aura désormais son sucré à la porte et à un prix démocratique.

Deuxième sarclage…

À peine fini le premier sarclage : début du deuxième sarclage : *pour aérer les plantes*, selon notre partenaire CBKP ASBL et sans doute aussi en raison de l’étendue de 1,7 ha à sarcler par une équipe qui n’est pas toujours au complet…

CBKP ASBL ?

Ces dames, ces mamans, ne cessent de nous surprendre.

Une détermination, une fidélité dans la parole donnée, un ardeur au travail et une détermination qui surpprennent dans un contexte où nous voyons comment nous devons expliquer l’avantage de la vérité, du travail et du patriotisme. Surtout aux hommes (masculins) et aux jeunes…

Notre conclusion est tirée : s’il y a un développement à attendre de Jupio, c’est du côté des mamans qu’il faut miser.

Après le deuxième sarclage, Guillaume Munguriek Pithuwa remet une collation (?) tardive à la présidente de CBKP ASBL…

Cette après-midi, une importante réunion s’est tenue ayant pour but de voir si EAE ASBL et CBKP ASBL pourraient étendre leur collaboration à l’aide à trois femmes qui voudraient commercer du poisson pour le compte de CBKP ASBL, dans le cadre d’un développement communautaire.
L’opacité du partenaire CBKP ASBL – que nous croyons involontaire – nous renvoit à plus tard pour l’examen de la rentabilité du projet. EAE ASBL a proposé 3 semaines pour dégager un plan de travail qui soit clair pour les parties.

Ci-après un échantillon des mamans présentes à la réunion en ligne, sous WhatsApp, dans des conditions techniques toujours déplorables, mais auquelles nous apprenons à nous habituer…

Oignons : premier sarclage..

Vidéo mi gier mir acel.

EAE ASBL/Beni : une résurrection

C’est d’une résurrection qu’il faut parler. Créée par Justin Agenorwoth Acira, reprise par Junior Vusindi Athom’s, puis Claris Muhasa et enfin remise en route par Paluku-Atoka Uwekomu, assisté de Nathy Kavugho (intéressée, non inscrite sur nos listes) et Isaac Kasereka Vusara, récemment inscrit sur nos listes, la succursale de Beni renaît, sort de la cendre…

Quatre projets sont déjà sur la table de travail où un certain Moïse Paluku Vusala est attendu, dans les semaines qui viennent, pour prêter main forte à Isaac et une forte équipe de femmes conduite par Nathy (plus d’une quarantaine de femmes qui hésitent encore pour s’inscrire comme membres de l’EAE ASBL/Beni), Dieu voulant.

  1. Agroalimentaire. Une location de 4 à 5 ha de terre vers Bundji est entrevue.
  2. Viande. Promouvoir la production et la consommation de la viande dans la région, dans le pays, est ce que vise l’EAE ASBL.
  3. Poussins. Ce projet rejoint le projet Viande.
  4. Entrepreunariat féminin. Nathy Kavugho Mwenge, intéressée par le projet EAE ASBL, organise déjà un groupe de 41 femmes, presque prêtes à rejoindre EAE ASBL/Beni.

Ces projets seront bientôt développés au fur et en mesure de leur murissement ; pour contaminer !

Nathy Kavugho Mwenge à Beni…

Chat history is attached as « WhatsApp Chat with Nathy Kavugho Mwenge » file to this email.

Mandro et viande de qualité…

Que les ituriens ne se plaignent pas de ne pas avoir de assez de viande à consommer à des prix raisonable. En effet, EAE ASBL a résolu de venir aux côtés des ituriens avec un projet Viande qui veut promouvoir la production et la consommation locales de la viande bovine.
Cette photo qui nous parvient de l’Ituri (phénomène CODECO), nous montre qu’il soit possible d’élever des vaches vendables à un poids de 400 à 800 kg, en améliorant l’entretien des fermes et d’entrevoir même l’exportation plus massive de la viande vers le reste du monde et plus seulement en direction de Kinshasa.

La femme de Jupugulo à l’honneur…

Mego mi jupugulo oye !!!

Ces mères travaillent à bâtir, à commencer, leur champ collectif, leur champ-école de demain, avec EAE ASBL.

Faute de disposer d’un financement public, nous leur prêtons sans intérêt une collation de moins de 0,20 €/jour/partenaire et la sémence !

À la récolte d’oignons de janvier 2021, nous dresserons le bilan ensemble. Toute la production sera leur !

Nos projets Genre et Entrepreneuriat débutent à Beni !

Au centre et en avant plan, en tricot mauve, c’est notre collaboratrice, Nathy Javugho Mwenge, de Beni, qui se bat pour l’émergence des femmes volontaires, mais aux ressources financières quasi inexistantes.

EAE ASBL veut aider ses femmes à mobiliser, à trouver de l’aide chez nous, dans l’UE aussi.

Bon début aux 28 femmes déjà engagées et animées par Nathy.

Jupugulo. Après le labour : l’ameublement du sol.

La photo vient enfin de nous parvenir, grâce aux deux smartphones achetés par les Atuka (Atoka) de Bruxelles à EAE ASBL/Jupugulo.

Ce prêt, sans intérêt, sera, intégralement, remboursé à la récolte attendue pour janvier 2021.

EAE ASBL n’aide pas : elle crée des partenariat gagnant-gagnant !