Accueil » Développement » Développement local

Archives de Catégorie: Développement local

CNTIC de Jupugulo : bâtiment de réunions.

Comment participer au financement du projet CNTIC/Jupugulo par ce temps dit difficile ?

« En outre, une question de curiosité me vient à l’esprit : est-ce que la pandémie de corona virus qui envahit le monde entier ne pourra pas jouer sur la bonne évolution du processus de levée des fonds auprès de nos partenaires pour la construction de notre CNTIC ? »


Cette question n’est pas la bonne. Il faut plutôt te poser la question de savoir qu’est-ce que nous pouvons faire pour que le virus Corona soit une OPPORTUNITÉ et pas une MENACE pour la levée des 5.000 € pour la finition et l’équipement du bâtiment de réunions (BATR).

Voici la situation de la caisse au 1er avril 2020.
Jupugulo : 0,00 €
Bunia : 0,00 €
Bruxelles : 250,00 € de promesse ferme.


Objectif : 5.000,00 € pour le 31 mars 2020 !

Deux ans plus tard, ce 6 février 2022, la situation de la collecte est :

Jupugulo : 0,00 €
Bunia : 0,00 €
Bruxelles : 0,00 € de promesse.

Un recul sur tous les plans. Bunia et Bruxelles constatent, en effet, que les Jupio ne respectent pas leurs engagements et à plusieurs fois, laissent certains d’entre eux saboter le projet et voudraient s’investir dans un parasitisme que nous combattons dans EAE ASBL !

Nous avons initié des réunions avec FORDECA ASBL, CBKP ASBL et WMJ ASBL qui n’ont encore rien produit de concret. Malgré les absences nombreuses aux rendez-vous fixés, EAE ASBL étudie comment impliquer la base directement, sans intermédiaires, manifestement pas encore prêts à s’investir dans une fructueuse collaboration.

Qui devriez-nous associer à notre projet de participation au financement du projet CNTIC/Jupugulo ? Tel est ce qui nous préoccupera jusqu’au 21 février 2022.

D’ores et déjà quelques 5 personnes sont prêtes à participer au projet briqueterie, dont Isaac Kasereka Vusara, un membre que nous avons déplacerde Beni pour lancer le projet et qui, déjà, vient de redonner la vie au BATR en nettoyant le dedans et le pourtour avec l’assistance de quelques bénévoles locaux.

C’est dire qu’il y a un reste qui croit encore au CNTIC de Jupugulo et que tout espoir soit permis !

<p

  • Votre famille et otre famille élargie.

  • Vos collègues actuels ou anciens.
  • Vos condisciples actuels ou anciens.
  • Les membres de vos clubs sportifs, scientifiques, philosophiques, de votre parti politique, de votre église, de vos réseaux sociaux, etc.
  • Comment procèder pour atteindre tout ce monde ? Plus de 600 personnes, pour tout adulte normal, selon les statitiques mondiales !
  • Dresser les listes.
  • Rechercher les coordonnées : adresses physiques ou e-mails, numéros de téléphone, compte Facebook, Skype, Zoom, Télégramme, WhatsApp, autres.
  • Préparer un message percutant.
  • Fixer les rendez-vous, aller au rendez-vous ; ou bien, lancer les invitations.
  • Assurer le suivi.
  • Dites merci et ne garder pas les dons sur vous ! Ne nous les envoyez pas : notifiez-nous votre récolte, chaque fin de semaine. Gardez sur un compte tiers : une procure par exemple. Le moment venu, EAE ASBL/Bruxelles vous indiquera à quel fournisseur de service virer la cagnote.
  • 💪🏿💪🏿💪🏿
  • Nous sommes à 5% (250 €/5.000 €). Il nous faut les 100% pour le bien de nos enfants.
  • 7 semaines au lieu de 13 !

    Le groupe 14 (Huile de palme) de notre projet Micro-crédit/Jupio a quasiment triplé son capital propre en 7 semaines (69,87 € > 201,08 €), comme nous l’avions annoncé. Le groupe 3 (Essence) avait mis 13 semaines pour parvenir à ce résultat, ainsi que nous l’avions également prévu ! C’est dire qu’à cette allure, le groupe 14 verra son capital passer de 70 € à 250.000 €, dans 12 mois, Dieu voulant ; s’il suit notre conseil de démarrer un deuxième projet de soutien à celui du moment pour se nourrir, se vêtir, envoyer ses enfants à l’école, se soigner, subvenir aux autres besoins de ses ménages !

    Lancer les trois partenaires qui forment ce groupe a coûté 165,67 € à EAE ASBL. Qui dit que les congolais ne soient pas en mesure de s’enrichir par leur travail ? Pourquoi laisse-t-on les jeunes dans la rue aux heures de travail pendant que leurs parents sont au travail ?

    Notons qu’aucun Jupio du terroir n’ait participé au financement de ce projet jusqu’à ce jour. N’interviennent jusqu’ici que des congolais d’autres territoirs que celui des Jupio. La productivité du projet reste très faible : 13,12 €/partenaire/semaine de bénéfice généré. Notre gageure est d’atteindre 758,33 €/personne/semaine de bénéfice produit. Une croissance de 17%/an de la productivité est nécessaire et possible pour atteindre l’objectif dans 25 ans. Il faut pour cela instruire, former et éduquer les partenaires tout comme nos membres qui les encadrent. Un tel résultat en effet requiert des partenaires de qualité.

    Merci du partage 🙏🏾
    C’est un message de Maddy Tiembe d’AFEDE ASBL, ASBL Actions des Femmes pour le Développement, qui scolarise, depuis 6 rentrées scolaires à présent, 50 enfants (nés des violences, utilisées comme armes de guerre, anciens enfants soldats, déplacés par la guerre et les conflits à répétition, etc.) et ce dans la ville de Goma. https://www.facebook.com/307859062560183/posts/4359314827414566/?d=n

    De Maddy Tiembe, sur Messenger.

    TEMBEYA

    Nos enfants méritent d’avoir les mêmes chances et opportunités que tous les autres écoliers congolais 🇨🇩 et on ne vous remerciera jamais assez de rendre cela possible 🙏🏾

    Adresse d’une certaine Maddy sur Messenger. Là où nous sommes, il faudrait que jusque 21 ans, tous nos enfants aillent à l’école. EAE ASBL peut titillé les parents et l’administration locale. À Jupugulo, cette mission, je la propose à moi-même et Daniel. À Kinshasa, René et moi-même pourrions nous en occuper. Le développement n’esten effet pas aisé avec des personnes non instruites, non formées, non correctement éduquées.

    Micro-crédit…

    Chers frères,
    Le projet Micro-crédit démarre bien en RDC.
    Nous pouvons aider à faire des millionnaires dans Jupio, rien qu’avec ce projet en 24 à 48 mois.
    Si donc vous avez de quoi investir dedans, plus de 50 EUR/mois, pour un mois ou plus, vous :

    1. aidez un groupe coopératif à doubler son capital ;
    2. recouvrez votre prêt à 100% à la fin ;
    3. vous aider nos animateurs locaux à avoir des collations de 25 à 250 EUR/mois d’ici le 31/12/2021, à la gloire de notre Dieu.

    Bilan : Coopératives/Mahagi

    Voici où trouver le bilan des 4 premières semaines d’activité du projet Coopératives de l’EAE ASBL, exécuté notre partenaire SOBDC ONGD ASBL, dans la commune de Mahagi en République Démocratique du Congo.

    Avec un apport de 18.000 €, ce projet serait totalement autonome dès le premier mois et permettrait à au moins deux nouvelles entrepreneures d’intégrer le projet chaque mois.  Chaque sponsor récupère totalement son apport, y compris les frais de transferts de fonds, au plus tard, dans les 12 mois qui suivent la mise à disposition de son capital.  L’entrepreneure aura normalement déjà triplé son capital et verra le revenu mensuel net de son ménage s’accroître d’au moins 64 € dès le premier mois, pendant que son capital continuera à croître qu’elle contribuera à lancer d’autres entrepreneures

    Pour lire le bilan, cliquez sur le lien suivant : BilanSemaines1-4.


    Moi aussi je m’engage à sponsoriser le projet Coopératives de l’EAE ASBL : dans Mahagi ou dans une localité africaine de mon choix.  Merci de prendre contact avec moi pour expédier le reste.