Accueil » 2020 » février (Page 2)

Archives Mensuelles: février 2020

EAE ASBL et ADIME à Paris

La synergie EAE-ADIME fait son chemin dans la lutte pour la migration légale entre l’Union Européenne et l’Afrique.

Ce mercredi, 5 février 2020, a eu lieu à Paris une rencontre importante de la synergie avec ses invités venu de Bamako pour étudier comment soutenir les autorités, tant européennes que maliennes, dans le combat pour la migration légale et utile, par la mise au travail des jeunes de nos localités de l’Union Européenne et de l’Afrique en général et ceux du Mali en particulier.

La synergie voudrait contribuer à une rencontre des maires maliens avec leurs homologues européens, pour ce faire .

MM Cheickna Soumbounou, président d’ADIME/Mali ; et, Sadio Coulibaly, directeur artistique de la troupe Kita Kourou, les deux invités de la synergie à Paris

Ci-dessus une photo de nos deux invités qui regagnent Bamako aujourdhui.

EAE ASBL a été représentée par Mme Ramata Fofana Michel, notre initiatrice et responsable du projet Migration légale dans EAE ASBL, reprise dans la photo ci-dessous.

Mme Ramata Fofana Micel, responsable du projet Migration légale dans EAE ASBL

Il sort de cette rencontre que la synergie s’étend à ADIME MALI. C’est dire que Mme Ramata Fofana Michel nous vend bien !

À suivre !

War-Palara, EISU-TF et l’enseingement…

Dès aujourd’hui, nous commençons l’étude d’une collaboration de l’EISU-TF avec deux institutions d’enseignement de la chefferie de War-Palara des localités d’Agiero (école, primaire) et d’Ambere (institut, secondaire).

Ce projet sera une première dans la synergie EISU-TF, où EAE ASBL et SOBDC ONGD ASBL décident d’étendre leur intervention en développement au secteur de l’enseignement.

Il s’agit, dans un premiet temps, de moderniser l’infrastructure et la superstructure de l’enseignement dans la chefferie de War-Palara, dans les 5 prochaines années.

Les objectifs sont qu’au 31 décembre 2021 :

  • tous les bâtiments doivent être reconstruits en matériaux durables (briques cuites, tôles) ;
  • ils doient être équipés en électricité, en eau courante potable et en connexion Internet haut-débit ;
  • les classes doivent utilisés des ordinateurs, des tablettes et des téléphones intelligents, des tableaux tactiles ;
  • chaque institution doit avoir une présence autonomes sur le Net, pour y vendre ses innovations, ses parcours du programme d’enseignement !

La synergie EISU-TF apporte la culture de la responsabilité. Les bénéficiaires paient pour ce qu’ils désirent obtenir comme amélioration ; EISU-TF montre ce qui peut être fait, la manière d’y parvenir, encourage, soutien les efforts déployés. Nous aidons à définir les objectifs, à choisir intelligemment entre plusieurs stratégies, à mobiliser les ressources nécessaires aux exécutions des projets…

Voici l’état des lieux, ce jeudi, 6 février 2020…

L’institut secondaire d’Ambere.

L’école primaire d’Agiero.