Accueil » Posts tagged 'Développement'

Archives de Tag: Développement

7 semaines au lieu de 13 !

Le groupe 14 (Huile de palme) de notre projet Micro-crédit/Jupio a quasiment triplé son capital propre en 7 semaines (69,87 € > 201,08 €), comme nous l’avions annoncé. Le groupe 3 (Essence) avait mis 13 semaines pour parvenir à ce résultat, ainsi que nous l’avions également prévu ! C’est dire qu’à cette allure, le groupe 14 verra son capital passer de 70 € à 250.000 €, dans 12 mois, Dieu voulant ; s’il suit notre conseil de démarrer un deuxième projet de soutien à celui du moment pour se nourrir, se vêtir, envoyer ses enfants à l’école, se soigner, subvenir aux autres besoins de ses ménages !

Lancer les trois partenaires qui forment ce groupe a coûté 165,67 € à EAE ASBL. Qui dit que les congolais ne soient pas en mesure de s’enrichir par leur travail ? Pourquoi laisse-t-on les jeunes dans la rue aux heures de travail pendant que leurs parents sont au travail ?

Notons qu’aucun Jupio du terroir n’ait participé au financement de ce projet jusqu’à ce jour. N’interviennent jusqu’ici que des congolais d’autres territoirs que celui des Jupio. La productivité du projet reste très faible : 13,12 €/partenaire/semaine de bénéfice généré. Notre gageure est d’atteindre 758,33 €/personne/semaine de bénéfice produit. Une croissance de 17%/an de la productivité est nécessaire et possible pour atteindre l’objectif dans 25 ans. Il faut pour cela instruire, former et éduquer les partenaires tout comme nos membres qui les encadrent. Un tel résultat en effet requiert des partenaires de qualité.

Merci du partage 🙏🏾
C’est un message de Maddy Tiembe d’AFEDE ASBL, ASBL Actions des Femmes pour le Développement, qui scolarise, depuis 6 rentrées scolaires à présent, 50 enfants (nés des violences, utilisées comme armes de guerre, anciens enfants soldats, déplacés par la guerre et les conflits à répétition, etc.) et ce dans la ville de Goma. https://www.facebook.com/307859062560183/posts/4359314827414566/?d=n

De Maddy Tiembe, sur Messenger.

Micro-crédit…

Chers frères,
Le projet Micro-crédit démarre bien en RDC.
Nous pouvons aider à faire des millionnaires dans Jupio, rien qu’avec ce projet en 24 à 48 mois.
Si donc vous avez de quoi investir dedans, plus de 50 EUR/mois, pour un mois ou plus, vous :

  1. aidez un groupe coopératif à doubler son capital ;
  2. recouvrez votre prêt à 100% à la fin ;
  3. vous aider nos animateurs locaux à avoir des collations de 25 à 250 EUR/mois d’ici le 31/12/2021, à la gloire de notre Dieu.

Les mentalités changent…

Jonas Jariekong’a

Bonjour tout le monde!
Où on en est avec le fameux projet de haute technologie entamé pour Kasengu? A ce stade, je peux pas dire que c’est une aventure qui ne devrait pas se répéter.

[19/3/2021, 11:06]

Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

C’est ta participation attendue qui bloque ce projet, Jonas JARIEKONG’A !
Le projet n’étant pas un projet des parasites, félicitons ici les trois premiers vaillants alur, qui ont décidé de quitter leur Bunia natal, pour rentrer chez nous, construire notre territoire. Ce sont trois mukambo : Catherine, Daniel et Bahati. Dès avril ou mai prochain, ils iront VIVRE désormais avec les jupio, renforcer Guillaume, resté notre seul membre, depuis le 1er février 2021.
Sois donc apaisé, Jonas : il y a un resté qui aime notre gente, notre territoire.

Kisangani : quel développement ?

Nous annoncions une enquête préliminaire pour connaître les besoins en matière de développement de la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo.

Les données sont en cours de traitement à Bruxelles.  Cliquez sur le lien suivant pour voir, au départ des données brutes recueillies, par notre associé local Monsieur Sébastien Sadiki Yuma, sous la direction de notre répondant local, Monsieur Alphonse Biye, comment cette ville se dépérit et dans quelle mesure les boyomais se prennent à charge.

EAE ASBL attend travailler avec les boyomais à la conception et à la réalisation de projets de développement endogènes, pertinents et rentables, s’ils répondent positivement à l’offre de l’EAE ASBL/Kisangani.

D’ores et déjà notez l’incapacité des boyomais à créer du travail là où les besoins en production de biens et de services est indubitablement énorme.  Ce la même difficulté que nous rencontrons de l’Union Européenne.  Les compétences managériales en matière de développement local font cruellement défaut : partout.  La Bruxelles et Kisangani peuvent donc certainement utilement travailler ensemble pour à la fois résorber les chômeurs de l’Union Européenne et ceux de Kisangani en mobilisant les chômeurs eux-mêmes, sans toujours attendre que l’État n’interviennent…   Qu’est-ce qui bloque et empêche que nos populations saisissent les occasions, les opportunités de création d’emplois localement ?

  1. L’ignorance nos vrais intérêts et la paresse ;
  2. Les égoïsmes nationaux.

Que peut-il être fait pour remédier à cette situation ?

  1. Combattre notre ignorance de nos intérêts respectifs et de nos intérêts partagés, lutter contre nos paresses ;
  2. Combattre nos égoïsmes suicidaires.

EAE ASBL/Bruxelles encourage et travaille avec EAE ASBL/Kisangani à sensibiliser européens et boyomais à la problématique du développement local tant des localités africaines que des celles de l’Union Européenne dans le cadre de collaborations humanistes qui divorces d’avec nos réflexes colonialistes et attentistes.

Dans notre modèle capitaliste du développement, contrairement à ce que font les autres ASBL, nous visons la production du capital, par les citoyens eux-mêmes, pour satisfaire leurs besoins ; et combattons, contre vents et marées, la culture socialiste ou communautariste qui déresponsabilise partout : au Nord comme au Sud.